Muse

muse.2012.press

L’histoire

L’histoire de Muse commence dans les années 1990 avec la rencontre de Matthew Bellamy, Christopher Wolstenholme et Dominic Howard au Teignmouth Community College dans le Devon. Ils en viennent à monter un groupe, dont les noms ont beaucoup varié, les plus connus étant Gothic Plague et Rocket Baby Dolls. C’est sous ce nom qu’ils participent en 1994 à une compétition de groupe de rock dans leur ville. Ils détonnent beaucoup par rapport aux autres groupes, qui jouent des morceaux plutôt pop, puisqu’ils arborent des visages maquillés et ont des attitudes plutôt agressives.

Contrairement à ce qu’ils pensaient, ils gagnent cette battle of the bands, ce qui agira comme un premier tremplin pour leur carrière. C’est après cela qu’ils décident en effet de quitter l’université et de changer le nom du groupe. Ils choisissent Muse, nom apparemment inspiré par un professeur d’art de Matthew, qu’ils ont trouvé suffisamment percutant et pratique pour les mettre sur des affiches de concert par exemple.

Showbiz

Avec ce nouvel investissement, viennent les premières démos, enregistrées au départ au domicile du bassiste Christopher Wolstenholme, et qui ne sont pas encore commercialisées. En 1997, ils sortent tout de même leur premier EP, Muscle Museum, qui attire déjà l’attention sur eux, notamment de la part d’un journaliste de NME. Cette attente n’est pas comblée tout de suite, puisque le premier album du groupe, Showbiz, sort en 1999. L’album établit le style de Muse, du vrai rock parcouru par des influences lyriques et mélancoliques. Cet album leur permet de faire les premières parties des Foo Fighters et des Red Hot Chili Peppers aux Etats Unis puis de participer à des grands festivals en Europe.

Origin Of Symmetry

Le deuxième album, Origin of Symmetry, sortit en 2001, permet de voir une première évolution de leur style, avec des morceaux plus imposants. On y voit des expérimentations particulières comme l’utilisation d’un orgue, les prémisses de la voix haut perchée de Matt Bellamy ou encore l’importance nouvelle accordée au piano. L’album est très bien reçu par la critique et figure aujourd’hui encore comme l’album le plus apprécié du groupe. Dans la foulée de celui-ci, le groupe sort Hullabaloo, CD et DVD live tourné au Zénith de Paris, accompagné d’une compilation des nombreuses B sides que le groupe a déjà produit.

Absolution

Le succès se confirme avec en 2003 la sortie de l’album Absolution, qui contient par exemple Time is Running Out et Hysteria. Le groupe part après dans une grande tournée qui inclut pour la première fois depuis 1999 l’Amérique du Nord. Pendant le temps de latence qui suivit, le groupe annonça que son prochain album serait foncièrement différent des précédents.

Black Holes and Revelations

Black Holes and Revelations, 4ème album studio du groupe, sort en effet en 2006, et marque encore une évolution pour le groupe. Leur style s’enrichit de sonorités plus electro, et de références à la science-fiction dans les paroles. L’album obtient un véritable succès, et c’est notamment la chanson Starlight qui le fait connaître au grand public. Cet album débouche sur la tournée HAARP, qui passe notamment à deux reprises par Wembley ou le Parc des Princes. Cette tournée est enregistrée sous la forme d’un CD et d’un DVD live, qui sort en 2008, après deux ans de concert.

The Resistance

The Resistance, fruit d’un processus de création particulier, sort le 14 septembre 2009. Le groupe a principalement enregistré ce CD dans le studio de Bellamy au lac de Côme (Italie), et a fait appel à un orchestre, notamment pour la symphonie en trois parties, Exogenesis, le groupe ayant arrangé d’eux même les détails concernant cet accompagnement orchestral. Ils se lancent dans une grande tournée mondiale, qui les mène notamment dans les stades, remplissant le Stade de France à deux reprises les 11 et 12 juin 2010.

The 2nd Law

L’écriture du dernier album à ce jour, The 2nd Law, est entamée en septembre 2011, l’album sortant en octobre 2012, après avoir été diffusé en streaming par le groupe et joué dans des petites salles. Parmi les premiers extraits dévoilés au public, Survival est choisie pour être hymne officiel des Jeux Olympiques londoniens de 2012 (mais on ne l’entendra finalement que très peu, uniquement jouée lors de la cérémonie de cloture). Il y a aussi Unsustainable, dont la partie dubstep décontenance beaucoup de fans. L’album sera finalement classé numéro 1 dans beaucoup de pays à sa sortie, atteignant notamment, pour la première fois de la carrière du groupe, la plus haute position des ventes mondiales d’albums au bout d’une dizaine de jours.

Site officiel de Muse